• Le marché :

    Le marché :

    Tous les samedis matin.
  • La Grande rue :

    La Grande rue :

    Tous les commerces.
  • L'architecture :

    L'architecture :

    Un patrimoine à visiter.
  • La vieille ville :

    La vieille ville :

    Un dédale de ruelles.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Découverte de Tournus

Un peu d'histoire...

Si Tournus fut créé par les romains et connue au 6e siècle pour son sanctuaire consacré à St Valérien, c'est au 9e siècle, avec l'arrivée de moine de Noirmoutier, fuyant les invasions normandes avec les reliques de St Philibert, que la ville devient un centre religieux important. Entre le 11e et le 13e siècle, ces moines construisent la superbe abbaye qui est aujourd'hui le symbole de la ville.

Un centre religieux

Impossible de venir à Tournus sans visiter sa splendide église abbatiale. L'église abbatiale de St Philibert est en effet considérée comme un des joyaux de l'art roman en France. Sa haute silhouette aux deux clochers de pierre rose et ocre, aux allures de forteresse, se détache au dessus des toits de la ville lorsque l'on regarde la ville depuis la rive est de la Saône. C'est toutefois à l'intérieur, et notamment dans sa nef, que l'église révèle tout son éclat. Ses hautes colonnes de pierre rose (venue de Préty, village voisin) attire irrésistiblement le regard vers le haut et l'élégante voûte. Dans le coeur, on peut admirer des mosaïques du 2e siècle découvertes récemment. Sous le coeur, la crypte est consacrée à St Valérien.

Le cloître de l'abbaye qui jouxte l'église offre une jolie vue sur la façade sud de l'église et de ses deux clochers. Dans le parloir qui le relie à l'église, on peut admirer des chapiteaux et des statues descendues des clochers.

Non loin de l'abbatiale, on peut admirer l'église St Valérien. Cette église est aujourd'hui désaffectée et abrite la galerie d'un antiquaire. Toutefois, on peut encore admirer son superbe porche.

Greuze, peinture et gastronomie

Le plus illustre des enfants de Tournus est sans doute Jean-Baptiste Greuze, peintre français du 18e siècle. Une salle lui est consacrée dans ce qui fut le logement des soeurs hospitalière du superbe Hotel Dieu de Tournus et le musée qui porte son nom est consacré à la peinture française du 18e siècle. Toutefois, si le nom de Greuze est aujourd'hui célèbre, c'est souvent pour le restaurant Greuze (2 étoile au Michelin) qui s'impose comme une des grandes étapes gourmandes du sud de la Bourgogne. Il faut dire que la ville possède une longue tradition culinaire et que dès le 16e siècle, Tournus avait déjà la réputation d'être une des meilleures étapes pour manger sur la route reliant Paris et Lyon.

Outre Greuze, la ville abrite plusieurs restaurants de grande qualité, à portée de toutes les bourses.